Messagerie | Contact




Le Centre Inter-Etats d’Enseignement Supérieur en santé Publique d’Afrique Centrale (CIESPAC) dote la sous-région de nouveaux cadres de santé publique.

C’est ce qui ressort de la double cérémonie de clôture de l’année académique 2016-2018, et du lancement officiel de la nouvelle année, 2018-2019 que venait de présider le Dr Manuel Nso Obiang Ada, Secrétaire Exécutif de l’Organisation de Coordination pour la lutte contre les Endémies en Afrique Centrale(OCEAC), le 06 novembre 2018 à Brazzaville.

La cérémonie a eu lieu dans la grande salle de Conférence du Centre Inter-Etats d’Enseignement Supérieur en Santé Publique d’Afrique Centrale (CIESPAC), et a connu la participation de tous les partenaires techniques et financiers (Ministères en charge de la Santé, de l’Intégration, de l’Enseignement Supérieur, l’Université Marien Ngouabi, l’AFD, l’OMS/pays et Afro etc…). La Commission de la CEMAC était vivement représentée, ainsi que les représentants des ambassadeurs des 5 pays membres de la Communauté, ainsi d’autres membres des corps diplomatique des pays de l’Afrique de l’Ouest, et quelques membres du Conseil de Direction de l’OCEAC.

Ils étaient 25 au départ, 24 se sont tous retrouvés Maîtres en santé publique dans deux filières, le mardi 06 novembre 2018 sur la ligne d’arrivée.

En ce qui concerne la filière Gestion des Etablissements et Services de Santé (GESS), 1/11 a obtenu la mention Très- Bien, 3/11 ont obtenu la mention Bien, 6/11 ont obtenu la mention Assez-Bien et 1/11 la mention Passable. Quant à la filière Gestion des Programmes de lutte contre les Endémo-Epidémies (GPEE), 2/13 ont obtenu la mention Très-Bien, 4/13 ont obtenu la mention Bien, 6/13 ont obtenu la mention Assez-Bien et 1/13 a obtenu la mention Passable. Cette moisson s’inscrit dans la droite ligne de la devise de cette école Communautaire de santé publique : Discipline- Travail-Réussite.

Après avoir écouté tour à tour, le mot de bienvenu du Directeur du CIESPAC, les allocutions des représentants du Recteur de l’Université Marien Ngouabi, des Ministères de l’Enseignement Supérieur et de la santé, de la Commission de la CEMAC, c’est à 13 heures que le Secrétaire Exécutif a prononcé son allocution de circonstance. Il a tenu tout d’abord à remercier tous les participants ayant fait le déplacement pour le CIESPAC, afin d’assister à cette cérémonie. Mettant l’auditoire en haleine, II a retracé l’histoire dans son contexte, notamment sur la naissance de cette école sous régionale qui doit sa naissance à la volonté des Chefs d’Etats d’Afrique centrale, dans le souci de remédier à la problématique de déficit des ressources humaines au sein des formations sanitaires de la communauté. Par la suite, il a chuté sur le bilan réalisé par son école depuis sa création. Au total de 1981 au moment où cette promotion est en train de sortir, il y a eu au total 195 cadres supérieurs de santé publique, dont 120 techniciens supérieurs de santé publique, 40 pour des études supérieures de santé publique (CES) et 35 cadres pour le diplôme professionnel de santé publique (DPSP). Soit une moyenne de 18 cadres formés par ans, a-t-il dit. Avant la remise des diplômes et des distinctions honorifiques aux 24 lauréats, le Secrétaire Exécutif a remercié les enseignants de l’Université Marien Ngouabi pour leur disponibilité et le travail accompli, plus principalement le Recteur de ladite université pour son soutien au CIESPAC.

Aussi, pour l’année académique en cours, le CIESPAC, dans le souci du strict respect de l’équité et mise en musique de l’Intégration sous régionale au sein de la communauté, la promotion 2018-2019 sera composée de 30 étudiants, dont 24 boursiers ressortissants des pays de la CEMAC (4 par Pays) et 6 non boursiers venant des pays hors CEMAC.

Il convient de noter que, au cours de cette cérémonie, on a vu tour à tour le Directeur du CIESPAC délivrer un mot de bienvenu aux participants, ceux des représentants des Ministères de la santé et de l’Enseignement Supérieur, de l’Université, de la CEMAC, des conseils des membres du Conseil de direction à l’endroits des nouveaux Maîtres et des motions des Impétrants à l’endroit du CIESPAC, de l’OCEAC et de la CEMAC. La cérémonie a pris fin par le dévoilage d’une stèle érigée par les étudiants à l’entrée du bâtiment administratif du CIESPAC en guise de traces de leur passage. Le tout agrémenté par un cocktail offert par l’OCEAC à ses invités, aux lauréats et leurs familles.

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oubli... cliquez ici ».