Messagerie | Contact




ACTIONS PRIORITAIRES DE SANTE PUBLIQUE

MISES EN ŒUVRE A L’OCEAC

Secrétariat Exécutif de l’OCEAC

814, Rue 2003, Yaoundé II / B.P. 288 YAOUNDE Cameroun Tél. 00.237 /2 22.23.22.32 /2 22.23.77.86 Fax : 00.237 /2 22.23.00.61 /

contact@oceac.org;  Site web: www.oceac.org

____________________________________________________________________

Historique de la création

 

1963 : Naissance de l’Organisation de Coordination et de Coopération pour la lutte contre les Grandes Endémies en Afrique Centrale (OCCGEAC)

1965 : L’OCCGEAC devient Organisation de Coordination pour la lutte contre les Endémies en Afrique Centrale (OCEAC)

2002 : OCEAC intègre la CEMAC en tant qu’Institution spécialisée pour les questions de santé publique (acte additionnel N°07/00/CEMAC-06-CE-3)

2013 : OCEAC érigée en Agence d’Exécution de la CEMAC pour les questions de santé publique (acte additionnel N°03/13-CEMAC-176-CCE-SE-2)

 

Pays couverts

= pays membres de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) : Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad

Des interventions sont menées, à la demande, dans les autres pays de la région africaine

Missions de l’OCEAC

 

Programmes prioritaires

 

·Coordination des politiques et actions de santé ;

·Formation du personnel de santé ;

·Recherche en santé ;

·Expertise dans les domaines des sciences de la santé ; Promotion de la santé (plaidoyer et communication pour le CC);

·Urgences sanitaires (Catastrophes, épidémies…)

 

·VIH/SIDA

·Paludisme

·Tuberculose

·Maladie Tropicales Négligées

·Maladies évitables par la vaccination *

·Fièvres hémorragiques  (maladie à virus Ebola+++)

·Maladie Non transmissibles (MNT) *

·Harmonisation des Politiques Pharmaceutiques Nationales

·Développement des ressources humaines

 

 

 

Unités opérationnelles

-  Centre Inter Etats d’Enseignement Supérieur en santé Publique d’Afrique centrale /CIESPAC (mission de formation), situé à Brazzaville, au Congo

-  Institut de Recherche de Yaoundé / IRY (mission de recherche, d’expertise et d’encadrement)

Partenaires Techniques :

• Pays CEMAC (Universités, Ecoles de Santé, Institutions de recherche, ONG….),

• Institutions spécialisées de la CEMAC

• CER (CEEAC, CDEAO,….)

• Organisations continentales/régionales (Union Africaine, PATTEC, NEPAD, AMP, CBLT, …)

• Organisations de coopérations Internationales (OMS, ONUSIDA, UNFPA, UNICEF, OIM, FICR, LEEM…)

• Institutions de Recherche Internationales (Centre Pasteur du Cameroun, CIRMF, Liverpool School, IRD, IRED …)

• Universités et écoles de santé internationales (hors CEMAC et dans le monde)

  

Partenaires Financiers :

• KfW, Wellcome Trust, TDR, AIEA, SANOFI, Union Européenne, IRACM, REPT, FIBIO, EDCTP, NEPAD, BAD

 

MISE EN ŒUVRE DES PROGRAMMES PRIORITAIRES DE L’OCEAC

VIH/SIDA

 

Objectif : Contribuer au renforcement des réponses nationales au VIH/SIDA dans la zone CEMAC

Actions essentielles : i) Renforcement de la Coordination sous régionale pour un appui efficace aux interventions menées dans les six pays de la CEMAC, ii) Animation des plateformes sous régionales de concertation et de suivi des programmes nationaux de lutte contre le VIH-sida ; iii) renforcement des capacités des agents de santé, mise en réseau des chargés de suivi & évaluation des 6 pays de la CEMAC pour le rapportage sous régional d'informations relatives au VIH-SIDA dans la zone

Actions pour le volet prévention : mise en œuvre du projet prévention VIH/SIDA en Afrique centrale, (PPSAC), avec le marketing social des préservatifs, la sensibilisation pour un changement positif des comportements des groupes cibles et des actions pour la réduction des comportements tendant à la stigmatisation et à la marginalisation envers les personnes infectées et affectées par le VIH/Sida.

 

Paludisme

 

Objectif : Contribuer au renforcement des réponses nationales de la lutte contre le paludisme dans les pays d’Afrique Centrale.

Actions essentielles : i) Coordination sous régionale de lutte contre le paludisme en Afrique Centrale (CEMAC) ; ii) renforcement de la lutte contre le paludisme au niveau transfrontalier des pays de la CEMAC ; iii) Mise en œuvre de la recherche opérationnelle et fondamentale sur le parasite et le vecteur du paludisme, pour une meilleure orientation et consolidation des actions des programmes nationaux de lutte contre le paludisme des pays de la CEMAC.

 

Maladie Tropicales Négligées (MTN)

 

Objectif : contribuer à une augmentation des capacités des programmes nationaux de lutte contre les MTN ainsi que les capacités en termes de recherche en zone CEMAC.

Actions essentielles : i) Appui aux projets développés par les programmes nationaux de lutte contre les MTN  de la zone CEMAC ; ii) appui aux jeunes chercheurs sur les  MTN de la zone CEMAC, avec mise en place des bourses pour les doctorants et développement d’un réseau d’échanges sur les MTN.

Volet lutte contre la trypanosomiase humaine africaine (THA) : contribuer à l’atteinte de l’élimination de la THA comme problème de santé publique dans les 8 pays endémiques d’Afrique Centrale d’ici à 2020, avec un appui au dépistage et à la prise en charge des cas, en impliquant la communauté, la lutte antivectorielle et la recherche opérationnelle.

Tuberculose

 

Objectif : Contribuer à l’atteinte des objectifs de la stratégie mondiale halte à la tuberculose dans les pays de la CEMAC (réduction de la prévalence et de la mortalité liée à la tuberculose).

Actions essentielles : i) Renforcement du partenariat de la lutte contre la TB pour un appui efficace à la lutte contre la tuberculose dans la sous-région CEMAC, avec une sensibilisation pour une forte participation des populations aux activités de lutte ;

Harmonisation des Politiques Pharmaceutiques Nationales (HPPN)

Objectif : conduire les Etats membres vers l’harmonisation de leur politique pharmaceutique nationale. Dans ce cadre, une Politique Pharmaceutique Commune (PPC) a été adoptée par les Chefs d’Etat de la communauté, avec pour but principal de permettre à l’ensemble des populations de la CEMAC de disposer des produits pharmaceutiques sûrs, efficaces, de bonne qualité et à moindre coût.

Par la suite, les référentiels suivants ont été adoptés: pharmacovigilance, inspection, homologation, approvisionnement;

Actions essentielles :i) Mise en œuvre des activités de revues conjointes de dossiers de demandes d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) ; ii) adoption et mise en œuvre d’un plan sous régional de lutte contre les faux médicaments et la vente illicite de médicaments ; iii) organisation d’un cadre des inspections conjointes en zone CEMAC ; vi) adoption d’un référentiel ’harmonisation des infractions et des sanctions liées à l’exercice de la pharmacie en zone CEMAC, vi) renforcement du partenariat pour la mise en œuvre efficace de la PPC.

 

 

Maladie Ă  Virus Ebola (MVE)

 

Objectifs : contribuer à la prévention de la survenue/résurgence de l’épidémie de la MVE en zone CEMAC

Actions essentielles : i) mise en place d’un Comité de veille fonctionnel, avec pour mission la tenue au niveau sous régional d’une base de données collectées quotidiennement auprès des pays membres de la CEMAC et traitées ; l’alimentation hebdomadaire d’une lettre d’information sur la situation de la MVE dans la zone ; l’appui aux activités de coordination sous régionale et transfrontalières de la lutte contre la MVE, des pays membres de la CEMAC ; ii) le développement d’un plan d’urgence sous régional de prévention et de préparation à la riposte face à l’épidémie de la MVE, adopté par les hautes instances de la CEMAC ; iii) l’organisation des plates formes d’échange sur la lutte contre la MVE en zone CEMAC et les autres pays d’Afrique centrale.

Recherche

Objectif : contribuer à la prévention et la lutte contre la maladie au niveau sous régional et dans chaque pays d’Afrique Centrale (CEMAC) par les résultats des recherches menées dans les laboratoires de l’IRY, sur les pathogènes, les vecteurs et les facteurs de risque y associés.

Actions essentielles : i) mise en œuvre des projets de recherche sur les agents pathogènes et/ou les vecteurs du paludisme, des arboviroses et des maladies tropicales négligées (avec un accent sur la résistance des vecteurs aux insecticides); ii) diffusion des résultats aux pays et partenaires de l’OCEAC; iii) encadrement des étudiants en stage (technicien, ingénieur, Licence, master et doctorat) ; iv) organisation des plates formes d’échanges / conférences scientifiques des chercheurs

CIESPAC

Objectif : renforcement des capacités des ressources humaines dans le domaine de la santé publique et de la recherche

Activités essentielles : i) formation à court termes sur des thématiques variées dans le domaine de santé, ii) formation en masters (I et II) de santé publique, avec 04 spécialités ( ……)

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oublié... cliquez ici ».