Messagerie | Contact




L’OCEAC sur la piste de la création d’une Unité de production de Papiers imprégnés d’Insecticides en Afrique centrale

Afin de se rendre compte de l’effectivité des travaux de recherche menés dans ses installations, Monsieur le Secrétaire Exécutif, accompagné de son staff et des cadres de l’OCEAC, a effectué une visite de travail dans les laboratoires de l’Institut de Recherche de Yaoundé (IRY), une unité opérationnelle de l’OCEAC sis au Cameroun, le 9 mai 2019.

Cette visite s’inscrit dans le cadre du suivi de la mise en œuvre de la résolution n° 0033/OCEAC-AC/2018, issue de la 6ème Session du Conseil de Direction, tenue le 19 mars 2018 à N’Djamena. Au cours dudit Conseil, mandat a été donné à l’OCEAC de procéder à la création d’une unité de production de papiers imprégnés d’insecticides, au bénéfice des pays d’Afrique, pour faciliter le suivi de la résistance des moustiques vecteurs de maladies, aux insecticides préconisés en santé publique.

L’idée de création de cette unité de production de papiers imprégnés d’insecticides, fait suite à l’initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) visant à améliorer l’accès des pays endémiques à ce matériel indispensable pour l’optimisation de la lutte antivectorielle, matériel qui jusqu’ici est fourni uniquement par un centre collaborateur de l’OMS à l’Université Sains de Malaisie. C’est dans ce contexte que l’OMS a organisé un atelier international de formation sur l’imprégnation des papiers, les 4, 5 et 6 décembre 2017 à Penang (Malaisie). Deux cadres techniques de l’OCEAC ayant activement pris part à cet atelier et sur la base de ses missions, son statut régional et son expérience dans la recherche en Entomologie, l’OCEAC a ainsi été identifiée comme une institution de référence pour la création d’une unité d’imprégnation des papiers en Afrique. Après cette formation, il s’agit actuellement d’amorcer le processus de création de l’unité de production des papiers imprégnés, conformément aux résolutions du Conseil de Direction, d’où la visite de Monsieur le Secrétaire Exécutif dans les locaux devant abriter ladite unité technique.

La visite de Monsieur le Secrétaire Exécutif a été marquée par trois temps forts à savoir : la présentation de deux projets multicentriques menés par le Prof. Etang Josiane et son équipe de recherche, notamment le projet DMC-MALVEC financé par le Commission Européenne et qui vise à mettre à la disposition des programmes de lutte contre le paludisme, un outil de diagnostic multiplex et automatisé des anophèles (LabDisc), un système de gestion informatisée des données (DDMS) et un outil de communication innovant destiné à la gestion de la résistance des moustiques aux insecticides (Serious Gaming) ; le projet CDI (Concentrations Diagnostiques d’Insecticides) financé par l’OMS et qui vise à déterminer les concentrations diagnostiques des nouveaux insecticides pour l’imprégnation des papiers et des bouteilles . il s’en ait suivi, l’inspection du circuit de production des papiers imprégnés mis en place dans le cadre du projet CDI, suivie d’une démonstration d’imprégnation de papiers, avec un exercice pratique réalisé par le Secrétaire Exécutif et aussi, les échanges sur les besoins urgents en personnel, équipement et matériel, le processus de création, d’opérationnalisation et d’accréditation-OMS de l’Unité de production des papiers imprégnés.

De cette visite, il ressort que le projet CDI a permis à l’OCEAC de renforcer davantage ses capacités en matière de production de papiers imprégnés d’insecticides. Aussi, l’état des lieux et les besoins exprimés par le staff permettront à l’administration d’amorcer le processus de création et d’opérationnalisation de l’unité d’imprégnation des papiers dans les prochains jours.

Par la suite, le Secrétaire Exécutif et sa suite s’est déporté vers un autre laboratoire abritant les du proejt welcome –stuss, dont le Dr Antonio Nkondjio est le géniteur, le bureau du Coordonnateur du Programme sous régional de lutte contre la maladie du sommeil, placé sous la responsabilité du Dr Aline Okoko et pour finir par la visite des laboratoires à réhabiliter par le FIAT, sous la supervision du Dr Hermann Parfait Awono., Chef Service Recherche.

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oubli... cliquez ici ».