Messagerie | Contact




Rapport de la deuxième journée de l’atelier de consolidation du projet de diagnostic de la situation sanitaire de la CEMAC dans le cadre de l’élaboration du plan stratégique de l’OCEAC

DOUALA –Hôtel SAWA, du 23-25 Octobre 2019

Le jeudi 24 Octobre 2019 à l’Hôtel SAWA à Douala s’est tenue la deuxième journée de l’atelier de consolidation du projet de diagnostic de la situation sanitaire de la CEMAC dans le cadre de l’élaboration du plan stratégique de l’OCEAC

>> TELECHARGER LE RAPPORT COMPLET SOUS FORMAT PDF

Après lecture faite du rapport de la première journée, adopté avec amendements, le bureau en charge de la conduite de la journée mis en place a été constitué de :

  • Président : Dr Manuel NGUEMA NTUTUNU, DG Santé Publique et Prévention Sanitaire, Ministère de la Santé de la Guinée Equatoriale ;
  • Rapporteur 1 : Mr Saint-Cyr Sylvanus KOYATO LAPELOU, Chef de Service de l’Information et des Statistiques Sanitaires au Ministère de la Santé et de la Population de la République Centrafricaine ;
  • Rapporteur 2 : Mr Guy Roger KINOUANI, Chef de service de la surveillance épidémiologique au Ministère de la Santé, de la Population, de la Promotion de la Femme et de l’intégration de la Femme au Développement, Congo Brazzaville.

Le président de la séance, prenant la parole, a donné la possibilité à chaque membre du bureau de se présenter avant de passer aux restitutions des travaux des différents groupes constitués pour travailler sur les trois thématiques qui leur ont été confiées la veille.

La restitution des travaux du groupe 2 sur les ‟ Principales causes de morbidité et de mortalité en zone CEMAC″ a été faite par Mme EDENG Marie Laure du Gabon.

Dans son exposé, elle a d’abord présenté la méthodologie adoptée par le groupe, ensuite passé en revue les parties du document sur lesquelles le groupe a apporté quelques éléments nouveaux entre autre les commentaires sur les graphiques qui ne corroboraient pas avec les figures. Elle a également présenté la catégorisation des maladies en 3 groupes proposée par l’équipe à savoir (i) les Maladies Transmissibles ; (ii) les Maladies Non Transmissibles et (iii) les accidents. Avant de finir, elle a souligné les difficultésconstatées dans presque tous les pays de la sous-région à disposer des données à jour sur la morbidité et la mortalité.

Les discussions autour de cette thématique allaient beaucoup plus dans le sens de prioriser les données pays (si elles existent) qui renseigneraient mieux les réalités pays que de se baser sur les estimations qui ne sont pas forcément très fiables tout en précisant leurs sources. Propositions avaient également été faites de développer l’aspect MNT en faisant mention du niveau de quelques déterminants comme le tabac, l’alcool, …. Pour pallier aux difficultés liées aux données, les avis allaient beaucoup plus dans le sens d’introduction du MQIF, d’utilisation des données de la cartographie des risques disponibles dans certains pays et éventuellement mettre un accent sur l’organisation des enquêtes Steps. Avant de clore cette thématique, des propositions d’ajouts de quelques indicateurs jugés pertinents entre autre (i) les journées de vies perdues dues à la maladie, (ii) la mortalité due aux médicaments illicites et (iii) formuler un indicateur dans le cadre de l’application du RSI.

Place a ensuite été faite au groupe 3 à qui a été confiée la responsabilité de réfléchir sur « l’offre de service ». Le rapporteur du groupe, Dr AMADO Franck Chi a comme son prédécesseur, commencé par présenter la méthodologie adoptée par le groupe pour mener les débats. Il a ensuite exposé les catégories de personnels retenus par le groupe à savoir (i) Médecins, (ii) Pharmaciens, (iii) Infirmiers, et (iv) Sages-femmes tout en proposant un lexique pour chaque catégorie dans le souci d’orienter les uns et les autres à être au même niveau de compréhension desdits termes. Il a ensuite présenté l’aspect infrastructure en se basant sur le PMA et le PCA pour catégoriser les structures soit en Hôpital ou en Centre de santé. S’agissant du volet financement de la santé, mention a été faite de quelques indicateurs proposés par le groupe qui sont confinés dans le document en annexe du présent rapport. Il est a noté que quelques indicateurs de vaccination sont aussi proposés par le groupe.

Les débat autour de cette présentation allaient beaucoup plus dans le sens de la valorisation des ASC et des Postes/Cases de santé et la prise en compte des laborantins. A la question des définitions liées au personnel, il a été souhaité de se référer aux normes existantes (OMS).

Cette série de présentation était clôturée par le Groupe 1 qui avait présenté son travail sur ‘’les 5 Indicateurs de base’’ insérés dans le document du plan stratégique à savoir le Taux brut de mortalité, l’espérance de la vie à la naissance, l’espérance de vie en bonne santé, la mortalité maternelle et infanto-juvénile. Après avoir énoncé la composition du groupe, l’organisation du travail, le rapporteur Mr KINOUANI Guy Roger a présenté la démarche du travail du groupe qui consistait à vérifier et harmoniser les indicateurs de base pays contenusdans le document ; à amender les commentaires puis à apporter des éventuelles suggestions dans cette partie du document du plan stratégique OCEAC.

Des résultats obtenus et en ce qui concernait la vérification et l’harmonisation des données sur les indicateurs de base et les données pays, il ressortait des discussions engagées dans le groupe que cette analyse des données avaient permis de mettre en évidence des variations dues:

  • À la différence des années de références,
  • Au caractère plus ancien des données nationales.

Ces variations étant mineures au regard des projections et état de sources variées, et en vue de garder la cohérence concernant l’harmonisation des sources des données pour le groupe,il convenait de garder ces données du document en état.

Seules les données du Tchad étaient modifiées du fait qu’il y avait une différence entre les données nationales et certaines données du document.

En ce qui concerne les commentaires et amendements au document, le groupe avait profité pour corriger la situation socio démographique du document, mais aussi a fait le remarqué que le premier paragraphe sur les indicateurs de base était a reformulé car n’étant pas en harmonie avec le graphique qui l’accompagne. Par ailleurs, le groupe a apporté des amendements sur l’ensemble des graphiques sur les indicateurs en y apportant les étiquettes des données. Aucune suggestion nouvelle n’était apportée au document par le groupe.

Lors des débats engagés en plénière, les participants ont plus plaidé pour la valorisation des données nationales qui devraient figurer dans le document du plan stratégique. Pour des raisons d’harmonisation des sources les données présentes dans le document pouvaient rester en état, cependant dans les textes, le document pouvait faire références aux données de routine et aux données des enquêtes réalisées qui ne devraient pas être occultées car traduisant les progrès par les pays.

>> TELECHARGER LE RAPPORT COMPLET SOUS FORMAT PDF

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oubli... cliquez ici ».