Messagerie | Contact




35ème Session ordinaire du Conseil des Ministres de l’Union Economique de l’Afrique Centrale (UEAC)

l’Organisation de Coordination pour la lutte contre les Endémies en Afrique Centrale (OCEAC), sous la conduite de son Secrétaire Exécutif, Dr. Manuel-Nso Obiang Ada, a participé lundi 10 août 2020 aux travaux de cette Session par visioconférence, depuis son siège à Yaoundé. Ces travaux se sont tenus à la suite de la réunion du Comité Inter-Etats qui a eu lieu les 4 et 5 août 2020.

Placée sous la direction de son Président en Exercice, M. Alamine Ousmane Mey, Ministre de l’Economie, de la planification et de l’Aménagement du Territoire de la République du Cameroun, cette session du Conseil des Ministres, dont le secrétariat était assuré, comme d’ordinaire, par la Commission de la CEMAC, a réuni les Ministres en charge de l’économique et des finances des pays membres de la Communauté. Elle avait pour principal enjeu, la relance de l’économie de la sous-région durement frappée par la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Plusieurs affaires y ont été traitées, parmi lesquelles : les mesures de relance post Covid-19 ; le financement de la Communauté ; la libre circulation en zone CEMAC ; la surveillance multilatérale ; le processus d’avancement de la rationalisation des Communautés Economiques Régionales (CERs) ; la situation sanitaire dans la sous-région, au regard des données fournies par l’OCEAC ; le processus de retour de la Commission de la CEMAC à Bangui et l’itinérance sur les réseaux mobiles de communication électroniques ouverts au public en Zone CEMAC.

Au cours de ces travaux, les Ministres ont également examiné certains textes, notamment le projet d’Acte Additionnel fixant le siège du Comité des Chefs de Polices d’Afrique Centrale (CCPAC) ; le règlement portant mise en place du mécanisme d’alerte précoce des déséquilibres macroéconomiques en zone CEMAC et les règlements fixant le nouveau mécanisme d’octroi des agréments des transporteurs routiers et des auxiliaires de transport maritime.

En somme, les ministres ont retenu la nécessité de transformer cette crise en opportunité pour le renforcement de la libre circulation et le développement économique et social de la sous-région.

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oubli... cliquez ici ».