Messagerie | Contact




Les politiques pharmaceutiques  de la CEMAC et de l’UEMOA au menu de la 13e réunion de concertation annuelle du LEEM  à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Dans le cadre des réunions annuelles entre le LEEM et les Directeurs en charge de la Pharmacie et du Médicament (DPM) d’Afrique francophone subsaharienne, il s’est tenu du 3 au 4 février 2009 à Abidjan en Côte d’Ivoire, la 13eme réunion annuelle de concertation qui a regroupé les DPM des blocs Economiques (CEMAC,UEMOA), l’OMS/AFRO, les firmes pharmaceutiques de France, titulaires d’Autorisations de Mise sur le Marché (AMM) dans les pays de ces deux blocs Economiques et l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS).
La CEMAC a été représentée par les Directeurs en charge de la Pharmacie et du Médicament du Congo, du Cameroun, de la RCA  et l’OCEAC (Institution spécialisée de cette Communauté en matière de santé)

Les principaux thèmes suivants ont été abordés :

  1. L’harmonisation de la législation et de la réglementation pharmaceutiques en Afrique francophone
  2.  La lutte contre la contrefaçon et le marché illicite des médicaments
  3. La Pharmacovigilance
  4. Autorisation de Mise sur le Marché (évaluation, homologation)
  5. Le contrôle de qualité des médicaments.

 Les présentations faites par les représentants des différents pays ont permis de mettre en évidence quelques avancées, notamment en ce qui concerne :

  1. La révision et des Politiques Pharmaceutiques Nationales (PPN), l’élaboration des  Plan de mise en œuvre des PPN, en tenant compte des domaines à harmoniser ;
  2. La révision des Listes Nationales des Médicaments  Essentiels (LNME)
  3. L’élaboration des guides de Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF)  et/ou de Bonnes Pratiques de Distribution (BPD) ;
  4. La mise à jour de la réglementation notamment en tenant compte de certains domaines qui ne l’étaient pas (ex : compléments nutritionnels et des phytothérapies) ; 
  5. La réactualisation des textes régissant la pharmacie et les médicaments ;
  6. La mise en place d’outils ou de structure visant à avoir une meilleure visibilité sur les actions menées dans différents pays (ex : comité d’éthique ; cartographie du système d’approvisionnement);
  7. Le plaidoyer pour faire adopter ou appliquer certains textes qui tardent à l’être dans quelques pays.

Les représentants de ces deux blocs économiques (CEMAC, UEMOA) ont tour à tour présenté les démarches suivies ainsi que les avancées dans le processus d’harmonisation de la réglementation pharmaceutique. Bien qu’ayant opté pour des approches un peu différentes les deux blocs ont finalement abouti à l’élaboration d’un référentiel pour l’harmonisation des procédures l’homologation des médicaments.

Au terme des travaux, les contributions des uns et des autres ont donné lieu aux résolutions suivantes :

  1. faire la promotion de la pharmacovigilance
  2. Prendre des mesures pour garantir la sécurité des  informations émanant des laboratoires
  3. Poursuivre la lutte  contre le trafic illicite et la contrefaçon en mettant en place des structures et des actions appropriées et  rendre fonctionnelles ces structures
  4. Inviter les Pays Ă  participer aux initiatives internationales
  5. Soutenir les pays en difficulté  en vue de l’assainissement du secteur pharmaceutique
  6. Prendre des dispositions pour animer le site Africapharma.

Le Togo a été retenu pour abriter la prochaine réunion LEEM /DPM qui se tiendra en 2010, probablement au mois de février.

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oublié... cliquez ici ».