Messagerie | Contact




Coopération : Visite du Professeur Ranson à l’OCEAC

Dans le cadre du renforcement de sa coopération avec les autres Ia Liverpool School of Tropical Medecine(LSTM), le Professeur Ranson a entamé dès lundi, une visite à l’OCEAC non seulement pour se rendre compte des recherches menées dans les laboratoires, mais aussi pour chercher à développer d’avantage les relations de collaboration entre la LSTM) et l’OCEAC dans le domaine de la recherche, la formation et la surveillance des maladies.

Au cours de sa visite, le Professeur Ranson a pris part à une réunion technique avec les cadres de l’OCEAC où elle a présenté son institution, les collaborations développées à travers le monde puis les différents projets que son institution souhaite mettre en place avec l’OCEAC. Il sied de signaler que la LSTM travaille sur le Paludisme, la maladie du sommeil et autres maladies tropicales négligées (la filariose lymphatique) notamment, la recherche de nouveaux outils de lutte contre les vecteurs, la surveillance épidémiologique, les relations hôte-parasite, ainsi que le traitement des cas de co-infections Loa loa Onchocerca volvulus.

En ce qui concerne les perspectives, la LSTM souhaite développer des collaborations avec l’OCEAC pour la mise en place des programmes de formation des étudiants en cycle de master ou de PhD en vue de renforcer les capacités des pays de la sous-région dans les domaines de la recherche et la formation. Pour cet objectif, elle souhaite ensemble avec l’OCEAC, monter des « strategic awards » à proposer pour financement au i> D’autres formules sont envisagées telles des « trainings fellowships » pour la recherche de la maladie du sommeil et autres maladies tropicales négligées dans différents foyers et apporter des solutions pour le contrôle de ses affections dans la sous-région.

En matière de recherche, la LSTM souhaite collaborer l’OCEAC sur ses thématiques, la surveillance des vecteurs, la surveillance épidémiologique et la parasitologie.
Par ailleurs les cadre ont été informés de la mise au point des nouveaux outils pour quantifier l’insecticide sur des moustiquaires ou surface imprégnées ceci afin d’évaluer l’efficacité des mesures de contrôle mise sur pied et également pour caractériser la résistance aux insecticides.

Actuellement, La collaboration entre l’OCEAC et la Liverpool School of Tropical Medecine (LSTM) est nouée sur deux projets «Wellcome Trust (Training fellowship) » et «Wellcome Trust (Intermediate fellowship) » respectivement coordonnées par Mr Menze Benjamin étudiant en Master le Dr Antonio Nkondjio, Chercheur de l’OCEAC, Coordonnateur Pédagogique du CIESPAC. Deux autres sont présélectionnés pour des auditions en juillet à Londres. Par la suite le Professeur Ranson a eu droit à une visite guidée dans les différents laboratoires de recherche de l’OCEAC.

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oubli... cliquez ici ».