Messagerie | Contact




Visite de travail du Secrétaire Exécutif de l’OCEAC au Gabon et au Congo

du 20 au 26 février 2016.

Dans le cadre de l’extension du projet prévention Vih/Sida en Afrique centrale, le Secrétaire Exécutif venait de faire une tournée dans deux pays de la CEMAC (Gabon et Congo), du 20 au 26 février 2016.

Etape du Gabon : la délégation a séjourné du 20 au 23 pour annoncer officiellement auprès des autorités gabonaise ( fruit d’un plaidoyer de la CEMAC auprès du BMZ), l’intégration totale du Gabon au projet PPSAC et par la suite la signature d’une convention d’entente tripartite (Ministère en charge de la santé, Croix rouge et l’OCEAC) pour le démarrage des activités de prévention du Vih/Sida et la promotion des préservatifs masculins Lovers Plus par le marketing social dans tout le territoire gabonais. Les documents ont été paraphés par M. Paul Biyoghe Mba 1er Vice 1er Ministre, Ministre de la Santé, de la Prévoyance Sociale et de la Solidarité Nationale, Dr constant Roger Ayenengoye, le Secrétaire Exécutif de l’OCEAC et Dr Guy Patrick Obiang Ndong, président de la Croix rouge gabonaise. Il sied de rappeler que la Croix Rouge a été choisie par le ministère en charge de la santé pour la gestion des activités de prévention du Vih/Sida au Gabon. Aussi, des échanges techniques ont eu lieu entre la Croix Rouge et les techniciens de l’OCEAC pour les détails liés au démarrage dudit projet au Gabon, avec des propositions d’un plan de marketing social et un budget à minima.

Etape du Congo : la mission a porté sur le suivi du projet PPSAC qui est mis en œuvre au niveau du pays par AMSCO. Il s’agissait plus précisément de faire le point des conclusions de l’audite organisationnel, la mise en œuvre d’un contrôle interne et un appui technique renforcé à AMSCO.

Avant la séance de travail du 24 février à AMSCO, le Secrétaire Exécutif a été reçu par le premier responsable du SEP/CNLS et par la suite une audience lui a été accordée par le Ministre de la santé, M. François Ibovi, question d’un briefing sur la présence de la mission de l’OCEAC sur le territoire Congolais.

Il convient de noter que, pour la pérennisation des acquits de PPSAC et surtout des résultats satisfaisants, le gouvernement Allemand a octroyé un nouveau financement d’un montant total de 25 millions d’Euros dont 15 millions d’Euros pour la mise en œuvre d’une Vème phase de PPSAC qui débutera en 2017 et 10 millions d’euros, pour la mise en œuvre d’un projet de lutte contre les Maladies Tropicales Négligées (MTN), il couvrira tous les six pays de la CEMAC.

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oubli... cliquez ici ».